Apprendre à le laisser seul

 cn_comportement Même si votre chien fait partie intégrante de la famille, il arrive parfois qu’il passe de longs moments seul.  

Lors de l’acquisition d’un chiot, il faudra lui apprendre dès le départ à rester seul, de jour comme de nuit, sans que cela soit une source d’angoisse pour lui…


     Lorsqu’il s’agit d’un chien adulte qui aboie, fait ses besoins dans la maison, détruit des objets ou des meubles lors de l’absence de ses maîtres,   il est important de  comprendre pourquoi il agit ainsi.

Quelles sont les bases du comportement du chien ?

   Une femelle éduque ses chiots et les sociabilise dès que ceux-ci atteignent l’âge du sevrage. Elle s’éloigne d’eux plus souvent, pour dormir notamment,  et répond moins à leurs sollicitations.  Ainsi, les chiots apprennent petit à petit à se détacher de leur mère.

     Il est déconseillé de séparer les chiots  trop tôt de leur mère, il faut mieux les laisser ensembles jusqu’à l’âge de deux ou trois mois.

Comment apprendre au chien à se détacher de son maître?

    Ces conseils sont valables pour un chiot comme pour un chien adulte. Toutefois, pour le chien adulte, le processus risque d’être un peu plus long et complexe. 

   Lorsqu’un chiot arrive dans une famille, il va s’attacher plus particulièrement à une personne (substitut de sa mère). Celle-ci doit donc agir comme elle :


– Le repousser petit à petit pour qu’il apprenne à devenir indépendant. Si  votre chiot est constamment collé à vous, qu’il vous sollicite pour des caresses ou pour jouer, ignorez ses demandes et repoussez- le gentiment. Puis peu de temps après, appelez-le pour jouer et vous occuper de lui. C’est toujours le maître qui doit être à l’origine des échanges (jeux, caresses) avec so
n animal.  

 

                  – Lorsque vous sortez, votre départ peut être vécu par votre animal comme une situation anxiogène.  Il faut donc impérativement « dédramatiser » le départ. Vous pouvez vous occuper de votre chien  30 minutes avant de partir, puis ignorez-le, ne le regardez pas, ne lui parlez pas jusqu’à ce que vous sortiez de chez vous. Votre compagnon doit ressentir ce départ comme un événement naturel sans importance. 

 

                    – Lorsque vous rentrez,  pendant les premières minutes, ignorez-le,  ne le regardez pas, attendez qu’il se calme. Dès qu’il est calmé, allez le chercher pour le caresser et jouer avec lui.

 

Attention :   si votre chien a fait des bêtises, cela ne sert à rien de le gronder a posteriori. Contrairement à l’impression que l’on en a parfois, un chien ne comprend pas pourquoi on le gronde lorsque ça n’est pas fait sur le vif !  Cela ne fera que renforcer son angoisse.


– Et surtout, ne nettoyez jamais ses bêtises devant lui.


En appliquant ces règles de bases, votre chiot finira par être parfaitement serein pendant vos absences.

 

  En fonction de votre animal, de son âge et de son comportement, votre vétérinaire pourra vous prescrire une aide médicale pour faciliter cet apprentissage.