L’alimentation du cochon d’Inde: attention aux carences en vitamine C

Le cochon d’Inde est un rongeur herbivore strict qui a besoin de manger très régulièrement: il fait plus d’une quarantaine de repas par jour! Il est aussi un grand gaspilleur et ses habitudes alimentaires sont établies lorsqu’il est tout jeune, lui en faire changer par la suite est souvent difficile.

Certaines particularités propres au cochon d’Inde sont importantes à prendre en compte en captivité pour que son alimentation soit adaptée. Tout d’abord, le cochon d’Inde est boulimique par nature, il consomme tout ce qui est à sa disposition alors que ses dépenses énergétiques sont très faibles voir inexistantes dans la vie sédentaire qu’il mène en captivité. Il faudra donc le rationner (sauf pour le foin) afin d’éviter l’obésité et les problèmes de santé qui en découlent. Il est également incapable de fabriquer sa propre vitamine C. A l’état sauvage, il en ingère en quantité suffisante dans l’herbe et les végétaux qu’il consomme (végétaux encore enracinés lors de la consommation et donc sans aucune perte de vitamine). La concentration de la vitamine C est par contre largement insuffisante dans les aliments industriels et les fruits et légumes du commerce. Une complémentation quotidienne devient alors obligatoire en captivité. En effet, une carence en vitamine C peut engendrer de nombreuses pathologies chroniques.

Voici quelques bases alimentaires à respecter afin de prévenir les affections les plus courantes chez le cochon d’Inde: problèmes dentaires, troubles du transit, carence en vitamine C, obésité, calculs urinaires.