Importance de la visite annuelle de santé

medecineLe chien et le chat vieillissent plus vite que nous. Une visite de santé annuelle pour eux serait l’équivalent pour un humain d’une visite chez son médecin tous les 7 ans!

 

 

Durant cet intervalle d’une année, des modifications ou des troubles de la santé peuvent apparaître et leur détection précoce permet souvent la mise en place de mesures efficaces pour protéger votre animal.

14081553-cat-check-upL’examen clinique général :
Lors de cette visite annuelle, votre vétérinaire va pratiquer un examen de l’ensemble des fonctions de votre chien ou de votre chat . TITRE

 

 

• L’appareil cardio-respiratoire est observé afin de vérifier le fonctionnement du muscle cardiaque et des poumons : fréquence des contractions, rythme cardiaque et respiratoire, présence d’un «souffle ».

• La palpation abdominale permet de vérifier que les organes sont à leur place. Elle recherche la présence de masse anormale, d’une déformation, d’une douleur.

• La palpation des ganglions lymphatiques peut mettre en évidence un problème infectieux, inflammatoire ou un processus tumoral.

• Un contrôle des articulations et de la musculature permet d’évaluer unE éventuelle arthrose.

• L’examen des yeux et de la vision peut mettre en évidence une baisse de l’acuité visuelle, la présence d’un écoulement anormal, d’une cataracte, d’une kératite sèche.

• L’examen des oreilles est indispensable : présence de cerumen , de corps étrangers, d’une otite chronique.

• Un examen de l’état bucco-dentaire est réalisé : la maladie parodontale est fréquente chez le chien que chez le chat. Si elles n’est pas traitée à temps, elle peut conduire au déchaussement et à la perte des dents, à des abcès, des gingivites.

• En fonction du sexe de votre animal, un examen de l’appareil génital sera effectué (recherche de nodules mammaires, vérification de la prostate…).

• Le contrôle régulier du poids et de l’état corporel est important.Toute variation anormale doit conduire à en rechercher les causes (maladie chronique) et à mettre en place un traitement ou une alimentation adaptés.

 

Ce moment d’échange avec votre vétérinaire est très important : notez les modifications que vous avez observées sur votre animal et les points que vous désirez aborder plus spécifiquement.

• Poids, appétit, comportement alimentaire, régime alimentaire, modification de la consommation d’eau…
• Mobilité : difficultés à se lever, activité, douleurs éventuelles…
• Troubles digestifs : fréquence, qualité et quantité des selles, leur couleur…les vomissements, les boules de poils chez les chats…
• Comportement : destruction, vocalisations, propreté excessive ou malpropreté, léchages, comportement urinaire anormal chez un chat, baisse d’activité, léthargie…
• Éternuements, toux, mauvaise haleine, écoulements oculaires ou nasaux…
• Démangeaisons, odeurs corporelles, fréquence des shampooings, grosseurs sur la peau…
A quel âge est la visite ?

Chez les chiots de grande race, pour qui la croissance peut durer jusqu’à deux ans, plusieurs visites sont recommandées durant la croissance afin de vérifier que celle-ci se déroule normalement. Dans le cas contraire, seul votre vétérinaire sera suffisamment compétent pour vous recommander les actions correctrices à mettre en place.
Chez tous les chiens et chats, il est important de réaliser des visites régulièrement dès la fin de la croissance. Votre vétérinaire pourra établir avec vous la fréquence idéale de ces visites, en fonction des prédispositions de votre compagnon (fonction de sa race, de son activité, de votre lieu de résidence…). Chez un animal plus âgé, il peut être indiqué d’effectuer des visites plus rapprochées.

 

Faut-il envisager des examens complémentaires ?

L’examen clinique donne beaucoup d’informations, mais chez l’animal âgé, il est judicieux de pratiquer également un bilan sanguin au moins annuellement. Ceci permet de vérifier notamment le fonctionnement rénal et hépatique, de rechercher un diabète, et de vérifier toute suspicion de troubles mis en évidence lors de l’examen clinique. Une prise de sang réalisé « à blanc », alors que tout va bien servira de référence et sera toujours utile pour déceler une modification, même légère. Dans certains cas, une radiographie, une échographie ou d’autres examens pourront vous être proposés si nécessaire.

 

Conclusion :

Les visites annuelles ont un rôle préventif important.
La découverte précoce d’une affection débutante permet la mise en place rapide des soins avec de meilleures chances de guérison ou un meilleur contrôle des symptômes.
Ces visites de routine contribuent à améliorer la qualité de vie et la
longévité de votre compagnon.