La thérapie régénératrice

Des traitements de nouvelle génération à base de cellules souches pour chiens.

 

L’arthrose est une maladie dégénérative dont l’évolution est inexorable .
Les traitements classiques font appel aux anti-inflammatoires et aux chondro-protecteurs.  Les anti-inflammatoires  ciblent une composante de l’arthrose (douleur ; inflammation), mais la dégradation du cartilage se poursuit. Ces traitements sont quotidiens, parfois contraignants et leur utilisation sur une longue durée peut présenter un certain nombre d’effets indésirables (intolérances digestives, problèmes rénaux).
Ils peuvent être parfois contre-indiqués en cas d’affections concomitantes (insuffisance  rénale, insuffisance hépatique…)

Aujourd’hui, la médecine régénérative et les cellules souches offrent de nouvelles perspectives en médecine vétérinaire.

La médecine régénératrice est l’ensemble des techniques médicales qui visent à favoriser la régénération fonctionnelle de tissus lésés en utilisant le potentiel biologique de cellules souches.

 

Les cellules souches :  Produits biologique vivant, une cellule souche est une cellule indifférenciée capable, à la fois, de générer des cellules spécialisées par différentiation cellulaire et de se maintenir dans l’organisme par prolifération ou division.

Les cellules souches agissent à plusieurs niveaux lors d’arthrose.
-Elles stoppent la dégradation du cartilage en limitant la mort cellulaire.

-Elles soulagent durablement l’animal en régulant l’inflammation locale ,avec une amélioration de la locomotion et du bien-être.

-Particulièrement indiquées chez les chiens arthrosiques intolérants aux anti-inflammatoires ou présentant une contre-indication,  ou encore les chiens jeunes avec une prédisposition et qui présentent les premiers signes d’arthrose (Dysplasie par exemple).

Une seule injection de cellules souches c’est une amélioration durable des signes d’arthrose. 

 

A QUELS CHIENS S’ADRESSE LA THÉRAPIE CELLULAIRE ?

1- Un chien qui souffre d’intolérance aux anti-inflammatoires ou qui présente une pathologie contre-indiquant la prise d’anti-inflammatoires.
2- Les différentes options thérapeutiques ont déjà été utilisées et ne sont plus ou pas assez efficaces.
3- La pose d’une prothèse n’est pas la solution retenue : prothèse non disponible ou non validée pour l’articulation, présence d’un capital cartilage qui n’est pas encore épuisé.

QUELLES SONT LES INDICATIONS ?

1- Arthrose : genou, carpe, tarse, coude, hanche.

2- Atteintes méniscales.

3- Dysplasie du coude : fragmentation du processus coronoïde/ostéochondrite disséquante.

4- Traumatisme articulaire.

5- Prise en charge de la douleur et de l’inflammation post chirurgie articulaire, notamment lors de rupture du ligament croisé (TPLO).

EN PRATIQUE, COMMENT CELA SE DÉROULE ?

– Le produit est délivré sur ordonnance et sous forme d’une dose prête à l’emploi .  Il est livré en 24/48h dans nos locaux accompagné d’un certificat – pas de stock.

– Le produit doit être administré dans les 12h suivant la livraison.

– L’administration se fait en injection dans l’articulation .

– Les livraisons sont effectuées du mardi au vendredi (hors jours et lendemain de jours fériés).

 QUELS RÉSULTATS ?

Plusieurs études cliniques évaluant l’intérêt des cellules souches pour le traitement de l’arthrose sont actuellement recensées. Un consensus général se dégage montrant une très bonne innocuité et une efficacité de l’approche par thérapie cellulaire justifiant leur utilisation en clinique. Elle montre qu’une injection unique  permet aux chiens traités de retrouver une locomotion normale et un score clinique « sain » aussi rapidement qu’avec un traitement quotidien d’un mois avec AINS de nouvelle génération.

Les données (en cours de publication) présentent une amélioration de la locomotion chez 91% des chiens, trois et six mois après une seule injection (évaluation propriétaire).

Ces traitements apportent une amélioration dans 96 % des cas. Dans 60 % des cas, celle-ci est même jugée « très significative ».

 

 

 

Lire également :

1- Une nouvelle façon de traiter l’arthrose

2- Physiothérapie et K Laser